NoxM

NoxM ou encore NoxM Beats

Je suis auteur-compositeur-interprète depuis presque aussi longtemps que je suis musicien.

J’ai été Artiste Rappeur pendant des années avant de changer dans le beatmaking. Je suis allé à Pierre Dupuis, puis à Gédéon Ouimet. J’ai étudié la composition Rap Hip hop et je le fais depuis. Ma musique se compose d’un mélange de Rap, de hip-hop, d’ambient, de folk et Surtout de trap.

j’ai eu trois grosses tentatives dans le beatmaking on se trouve dans le milieu des années 90 je suis un jeune rappeur qui rêve de partir une carrière mais j’avais des obstacles à surmonter une de ses premières obstacles était de trouver des contacts pour avoir des instrumental ou comme on dit des beats. Donc la 1re fois que j’ai fait du Beat, c’était par nécessité, je n’avais pas le choix. Je devais trouver des instrumental pour accompagner mes paroles. C’était dur à l’époque je n’avais pas les technologie d’aujourd’hui, pas d’ordinateur, pas de logiciel, ni de micro. Je commençais, j’étais un newborn, j’écoutais beaucoup de rap et j’ai fait mes premières échantillon de son à partir de c’est musique rap que j’écoutais.

J’utilisais de radio cassette que je reviens ensemble avec un câble et je crée mes 1er book! Mes premières boucle musical, les premières mélodies sonner comme de la merde et je l’admets c’était de la merde! Ça grichait mais j’avais pas le choix c’était la seule chose que je connaissais.

Début 2000 2e tentative j’étais équipée d’un ordinateur avec pas mal de petit kit pour pouvoir enregistrer mes propres son je suis rentré dans un magasin d’informatique pour me renseigner pour des logiciels pour faire de la musique et je suis tombé sur un gars d’un look assez bizarre assez louche et lui comprenait ce que je voulais faire! C’est lui le 1er qui m’a fourni mes 1er application logiciel pour faire de la musique FRUITY LOOP 3 Sound Forge 6 et acid 3 ou 4. Avec ces logiciels j’ai commencé à produire ma propre musique. On était au début 2000 et je commençais à avoir une grosse bande de son. J’avais encore beaucoup à apprendre mais encore là j’avais besoin de ces BEATS pour pouvoir produire ma propre musique.

Pour moi la musique le beatmaking c’est une vieille histoire d’amour qui n’a jamais vraiment fonctionné au début j’étais en amour avec elle mais c’était pas réciproque. Je vous ai dit qu’il y avait trois tentatives fin 2009 début 2010 j’ai créé mon propre label knowledge prod et j’ai commencé à reproduire des billets mais cette fois-ci avec de l’équipement plus professionnel les instrumentale de meilleure qualité et j’ai commencé à préparer mon fameux album que j’étais censé sortir il y a des années. À cette époque je n’étais pas le meilleur beatmaker mais je vendais déjà des BEATS. J’ai fait mon petit cash avec ça.

Et nous allons continuer parce que c’est notre passion. » Les artistes indépendants sont ceux qui cherchent à utiliser leurs talents pour s’exprimer de manière créative. L’industrie de la musique regorge de gens qui font de même.